Si les retraites devenaient l’affaire de chacun de nous

Comment anticiper sa retraite ?

Pour votre retraite : Vous cotisez plus pour moins de droit

le mot « retraite » est clairement source d’anxiété pour les plus âgés et un non sujet pour les plus jeunes.

Depuis plusieurs années, nous avons écouté et interrogé des centaines de Français sur la retraite par le biais de notre positionnement.

Nous sommes tous concernés par le système des retraites. Les politiques passent mais l’intérêt général disparaît au profit de l’intérêt personnel. 

Qu’est-ce qui garantira notre avenir et celui de nos enfants et enfin comment allons-nous recréer la confiance entre les générations. On s’aperçoit qu’on est réduit à compter avec une population qui ne sait plus agir par elle-même, qui attend tout d’un ministre.

Et si les retraites devenaient l’affaire de chacun de nous ? En devenant acteur et responsable de votre avenir. Car, pour chacun de nous, l’avenir se prépare dès maintenant.

Aujourd’hui, les gouvernements successifs avouent qu’ils n’ont plus les moyens d’assurer les retraites de leurs concitoyens et qu’ils devront passer par une réduction drastique des pensions pour éviter la faillite.

Le système s’est grippé au fils du temps avec l’allongement de l’espérance de vie. Le nombre d’actifs n’a cessé de diminuer par rapport aux retraités : en 1945, on comptait 15 actifs pour 1 retraité, le ratio tombe à 5 pour 1 en 1965. Aujourd’hui il est de 3,5 actifs pour 1 retraité et en 2040, on l’estime à 2 actifs pour 1 retraité.

Un petit rappel historique (chronologique) :

  • En 1673, pension de retraite pour la marine militaire,
  • En 1802, les professeurs reversent chaque mois 1/20 de leur traitement pour toucher une pension après 20 ans de service,
  • Durant le XIX siècle, d’autres métiers ouvriront des dispositifs de retraite avec la Banque de France, mineurs et fonctionnaires civils,
  • En 1910, naissance des régimes à destination de populations plus importantes (ouvriers et paysannes),
  • En 1928, les régimes des retraites sont ouverts au secteur privé,
  • En 1945, au lendemain de la guerre, par l’ordonnance du 4 octobre, naissance de la sécurité sociale « il faut débarrasser les travailleurs de l’incertitude du lendemain qui crée chez eux un sentiment d’infériorité qui est la base réelle et profonde de la distinction des classes ». Le 19 octobre le système des retraites par répartition est né,
  • 1er janvier 1948, les non-salariés (chefs d’entreprise, professions libérales) ne souhaitaient pas être intégrés dans le régime générale, la loi a créé 4 organisations autonomes d’assurance vieillesse spécifiques (artisans, industriels et commerçants, professions libérales et avocats),
  • En 1947, mise en place d’un système de retraite complémentaire l’Agirc pour les cadres de l’industrie et du commerce pour éviter la paupérisation en arrivant à la retraite. (Agirc : Association générale des institutions de retraites des cadres),
  • En 1952, les exploitants agricoles intègrent le régime des non-salariés,
  • En 1961, création de l’Arrco (association pour le régime retraite complémentaire des salariés),
  • En 1972, l’affiliation à une caisse de retraite complémentaire devient obligatoire pour le secteur privé.
  • En 1978, les membres des cultes intègrent le régime des non-salariés,
  • En 1999, Lionel Jospin crée le FRR (fonds de réserve pour les retraités) pour anticiper le pic du papy boom,
  • En 2000, Lionel Jospin crée le COR (conseil d’orientation des retraites) qui a pour mission de suivre en temps réel la situation du système d’assurance vieillesse,
  • En 2008, crise financière mondiale
  • En 2011, le gouvernement Fillon puise dans le FRR pour combler les déficits.
  • Depuis le 1er janvier 2019, fusion AGIRC-ARRCO

En France, la part des dépenses publiques pour la retraite s’élève à 13,7% du PIB alors que les pays de l’OCDE y consacrent en moyenne 7,2%. Les Français sont ceux qui profitent le plus longtemps de leur retraite au monde. Avec l’espérance de vie sans cesse croissante qui contribue à augmenter les dépenses futures consacrées au paiement des retraites et à creuser le déficit.

Le financement de la retraite en France provient pour 307 Md€ des prestations des régimes obligatoires soit 98% vs 2% par capitalisation représentant 6 Md€.

La France fait partie des plus faibles pays du monde avec ses 2% de capitalisation par rapport au 15% de l’OCDE et au 49% des Pays-Bas.

Pourquoi, la fusion AGIRC-ARRCO est-elle pénalisante pour tout le monde ?

  1. Elle a pour incitation à reculer l’âge de liquidation : Malus / Bonus : une décote de 10% de la pension AGIRC ARRCO versée avant 67 ans, si liquidation dans l’année d’obtention du taux plein du régime de base. Cela impacte également les TNS ayant exercé une activité salariée
  2. Augmentation des cotisations sans constitution de droits nouveaux :  Hausse du taux d’appel de 125% à 127%Création de 2 nouvelles contributions (CET et CEG), Hausse de la part salariale des cotisations : désormais 40% (vs 38%)
  3. Baisse des droits à retraite : Des taux de rendements en forte baisse: depuis quelques années, le prix d’achat du point retraite augmente + vite que la valeur du point.

Cela ne fait plus aucun doute, le régime de retraites actuel de notre pays ne peut plus garantir à chaque Français les revenus nécessaires au financement de sa vie après le travail.

Pourquoi simuler sa retraite ?

Les incertitudes qui pèsent autour de la retraite sont légion.

  • À quel âge allez-vous partir à la retraite ?
  • Combien allez-vous percevoir par rapport à aujourd’hui ?
  • Comment améliorer votre niveau de vie une fois à la retraite ?
  • Pourrez-vous soutenir vos proches dans leurs projets ?

Préparez votre avenir et faites une simulation de vos droits à la retraite. On est mieux préparés lorsque l'on est mieux informés.

ou

Demandez un rendez-vous avec l'un de nos experts !

Nos autres articles

Copyright 2020 Robin des Bank
Site créé par PIKO PIKO
closearrow-circle-o-downellipsis-vchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram